Un capitaliste… ça trompe énormément

Brève
13/10/2017

Usine de Kobe Steel de Kakogawa

Le fabricant métallurgiste Kobe Steel, qui emploie 37000 personnes, principalement au Japon, reconnaît avoir trompé ses clients depuis au moins dix ans sur les capacités de résistance et de flexibilité de milliers de tonnes de produits en aluminium, en cuivre, etc.

Ces produits, qui entrent dans la fabrication de DVD, d'automobiles, de pièces d'avions ou de trains (comme le TGV japonais), ne correspondent pas aux spécifications exigées par les clients.

Les constructeurs automobiles européens sont loin d'être les seuls à trafiquer leurs produits, toujours dans le but de faire plus de profit. On peut même dire que c'est une des règles de base de l'économie capitaliste.