Bale

En Suisse aussi, il faut imposer l'interdiction des licenciements

Brève
10/08/2017

Plusieurs dizaines de travailleurs ont manifesté mercredi 09 Août devant le siège de Novartis à Bâle pour protester contre des licenciements annoncés par le géant pharmaceutique.

Le syndicat Unia est à l'origine de l'action. Une pétition de 1165 signatures a été remise à la direction de la multinationale. La pétition demande à Novartis de renoncer aux licenciements dans le cadre de la suppression de 500 postes dans la région bâloise annoncée en mai dernier.

Novartis veut économiser environ un milliard de dollars d'ici à 2020. Novartis est un groupe qui fait de gros bénéfices. Ces suppressions d’emplois ne visent qu’à augmenter la part des actionnaires.

En Suisse comme ailleurs l’interdiction des licenciements doit être imposée.