Cattenom

Portes ouvertes ?

Brève
12/10/2017

Après avoir dénoncé le 10 octobre le manque de sécurité des centrales nucléaires, l'association Greenpeace a voulu faire une démonstration en pénétrant ce jeudi matin sur le site de Cattenom et en y allumant un feu d'artifice de 2 minutes et demie.

Les gendarmes sont intervenus et EDF annonce qu'il n'y a "pas eu d'impact sur la sûreté des installations". EDF est à côté de la plaque : Greenpeace n'avait pas l'intention de nuire, seulement de démontrer qu'on pouvait pénétrer dans l'enceinte de la centrale. Et cela a été réalisé.

Pour rassurer la population, EDF ne doit pas se payer de mots, mais effectuer les travaux nécessaires.