Logement social dans l'agglo nantaise

Le gouvernement à l'attaque

Brève
25/09/2017

Après avoir raboté de 5 € les aides personnalisées au logement, le gouvernement prévoit de baisser les allocations logement des locataires de HLM de 50 € à 60 € par mois !

Pour que les locataires ne ressentent pas cette attaque, le gouvernement demande aux HLM de réduire les loyers en conséquence. Mais les sociétés d'HLM manquent déjà de moyens ! Si elles devaient baisser leurs loyers, cela se traduirait par une dégradation de leurs services, donc des conditions de vie de millions de locataires de milieux populaires. Dans la métropole nantaise, il manque déjà 13 000 logements sociaux, et ces réductions de loyers mettraient en péril la construction de 350 à 400 logements neufs par an ainsi que des projets de rénovation.

En revanche, le gouvernement n'exige aucune baisse des loyers en secteur privé, notamment des sociétés financières qui s'engraissent dans l'immobilier.
C'est encore sur le dos des plus pauvres que le gouvernement veut réaliser des économies.